Mon ressenti de maman sur la pratique du yoga chez l’enfant

Un enfant qui manque de concentration à l’école ? Qui a du mal à s’endormir le soir ? Ou bien qui ne parvient pas à rester en place ? C’était le cas de mon petit dernier. A l’école comme à la maison, tous le qualifiaient de « pile électrique ». Résultat, il était épuisé le soir venu sans pour autant parvenir à trouver le sommeil. Un jour, une amie m’a parlé de son expérience familiale avec le yoga enfant. Et surtout des bienfaits pour son fils. Nous avons essayé, une fois, deux fois, trois fois…et le yoga a été adopté à la maison. Retour d’expérience après quelques semaines de pratique du yoga avec mon enfant

Conseils pour aborder le yoga avec son enfant

D’abord, ne jamais oublier que le yoga n’est pas une thérapie. C’est une activité comme une autre que l’on peut proposer à son enfant. Une activité qui doit rester ludique et non imposée. Obliger son enfant à faire une séance de yoga irait à l’encontre des objectifs recherchés. Acceptez juste que ce n’est pas le moment, et réessayez un autre jour. Car le yoga doit aussi se vivre dans le moment présent.

J’ai cherché sur internet et ailleurs et afin de préparer une première séance de yoga avec mon enfant, je me suis tournée vers un site qui regorge d’information. On y trouve de nombreuses postures détaillées et aussi une multitude de propositions de livres ou d’imagiers, spécialement dédiés à la pratique du yoga chez l’enfant.

Alors comment faire pour l’emmener en douceur vers cette nouvelle pratique ? Tout dépend un peu de son âge : vers 3 ou 4 ans (eh oui, on peut commencer le yoga enfant à cet âge-là!), jouez à fond sur l’imaginaire. Nombre de postures ayant des noms d’animaux, profitez-en pour faire parler votre créativité. Plus tard, vers 5 ou 6 ans, il sera toujours réceptif aux dénominations animales mais on pourra devenir plus précis sur les postures.

Dernier conseil et non des moindres : limitez la séance dans le temps. Dix minutes pour commencer, et jusqu’à une demi-heure au maximum. Et surtout apprenez vous aussi à lâcher prise, sans être trop sérieux. N’oubliez pas que la séance doit être ludique et amusante, c’est ainsi que vous pourrez capter l’attention de votre enfant

Concrètement, une séance de yoga pour une enfant comment ça se passe ?

Vous avez trouvé le moment, votre enfant se montre réceptif à cette nouvelle expérience. Vous avez bien évidemment préparé la séance en amont en choisissant quelques postures simples et ludiques. Vous êtes prête à partager ce moment de complicité…

Un environnement calme et serein

Installez-vous dans une pièce calme, un peu éloignée des bruits quotidiens de la maison. Vous aurez revêtus une tenue dans laquelle vous êtes à l’aise pour bouger. Mais inutile d’investir dans des tapis de yoga, un simple tapis moelleux suffit. Une musique douce permet aussi de se mettre dans l’ambiance de la séance.

Des temps pour se centrer sur soi

Pour entrer dans la séance, installez-vous confortablement, assis au sol. Puis expirez et inspirez doucement.. Frottez ensuite vos mains pour les réchauffer avant d’inviter votre enfant à se masser le crâne, le contour des yeux, la nuque, les genoux…La sensation de chaleur va se faire sentir, incitez votre enfant à se concentrer sur cette notion. Vous pouvez passer ensuite à la deuxième phase de respiration. Et c’est là que vous allez commencer à laisser libre cours à votre imagination. Guidez l’esprit de votre enfant vers une fleur au doux parfum. Il la respire en inspirant profondément puis expire pour diffuser ce parfum à la terre entière. Ça marche aussi avec une fleur de pissenlit, une bougie…

Le temps dédié aux postures

Le moment est venu d’aborder quelques postures. Et en la matière vous avez le choix pour proposer des séances différentes à chaque fois. Ainsi, votre enfant ne se lassera pas. Certaines sont plus simples que d’autres.

exemples de posture de yoga pour enfant

beaucoup de postures de yoga pour enfant sont ludiques et s’inspirent de noms d’animaux

Mais vous risquez de très vite vous apercevoir que votre enfant est finalement plus souple que vous ! Nos préférées :

  • La posture du chat : à quatre pattes, on expire et inspire en arrondissant ou en creusant le dos
  • La posture du chien tête en bas : On lève les fesses vers le haut, pour former un V inversé avec son corps. Et on respire fort.
  • La posture de la chandelle : quel enfant n’a jamais fait la chandelle pour s’amuser ? Eh bien, c’est une posture de yoga, très bénéfique pour la circulation du sang
  • La posture de l’arbre : très ludique car elle permet de se sentir grand, très grand…Elle permet aussi de travailler l’équilibre
  • La posture de la grenouille : très amusante aussi, cette posture permet de vraiment créer une complicité car votre enfant risque de quelque peu se moquer en vous voyant faire la grenouille!
  • La posture du crocodile : elle se pratique couché sur le dos et il s’agit de basculer de gauche à droite, avec les jambes croisées. Très ludique aussi.

Le temps pour se relaxer

Achevez toujours la séance sur un temps de relaxation qui va vous permettre de vous détendre. La posture de l’escargot est idéale mais vous pouvez aussi vous allonger et mettre les jambes contre un mur. Respirez calmement et concentrez-vous sur ce que vous ressentez. Une fois la séance finie, échangez avec votre enfant sur ce qu’il a justement ressenti : peut-être des fourmillements, des picotements…En revanche, le yoga ne doit jamais faire mal.

Des bénéfices évidents

Après quelques semaines de pratique, mon enfant en redemande. Et je vois les effets sur son comportement. Il parvient plus rapidement à se calmer, il s’endort plus facilement. Certes, il est toujours aussi actif mais il parvient de lui-même à se concentrer sur lui-même pendant quelques minutes. C’est surtout à l’école que les bénéfices sont les plus flagrants. D’autant plus que l’instit a aussi adopté le yoga enfants. Il parvient plus facilement à gérer son stress et à poser son attention sur ce qu’il fait.

Au final, le yoga est entré dans notre famille. On s’y est tous mis, papa y compris. Nous parvenons ainsi à mettre en place des moments rien qu’à nous, dans la sérénité et la bienveillance.

Leave a Reply